Mexique – Étape 13: Rio Lagartos

Jeudi matin, hostel Las Guacamayas. Le réveil est difficile, la fiesta d’hier soir a laissé des traces. Et puis, ma vie d’ascète m’a déshabitué des excès de ce genre, mon corps les supportant ainsi moins bien…Je me lève en hâte, et quitte l’auberge prestement, en ayant pris soin de saluer mes vaillants compagnons déjà levés, que je retrouverai peut être dans quelques jours plus à l’est. Je me rends à la gare routière, et entame un long périple, fait d’attentes. Entre le premier et le second bus, j’attends près de quatre heures que se remplisse le collectivo…J’en profite pour récupérer un peu du sommeil égaré dans les festivités de la veille.

L’après-midi est ainsi déjà bien avancée lorsque j’arrive à Rio Lagartos, petit village de pêcheurs à la pointe septentrionale de l’état du Yucatan. Situé au bord d’une longue et étroite lagune, il est connu pour héberger une importante colonie de crocodiles, ainsi que de nombreux flamands roses, à l’extrémité est de la lagune. Sans surprise, les activités touristiques du village tournent au ralenti, mais je parviens tout de même, avec l’aide de la patronne du petit hôtel où j’ai posé mes valises, à me greffer à un groupe pour le lendemain. Le plan est d’explorer les merveilles du coin en « lancha », en revanche l’horaire n’est pas très clair… « Te aviso » me dit la jeune fille, avec un ton qui laisse présager des imprécisions toutes latines.

Jean-Pierre Mader

Je vais soigner ma torpeur en marchant sur le Malecón. Le ciel est très nuageux, et, dans la lumière qui baisse, il forme un tapis de coton bleu-gris teinté de rose.

Coton

Je dîne sur le même Malecón, et regagne bien vite ma confortable chambre pour y glaner un repos nécessaire afin de profiter d’une autre fête, demain, avec les oiseaux à la musique, et les embruns pour toute boisson.

Vendredi matin, Rio Lagartos. Covid oblige, la maîtresse de maison m’apporte mon petit déjeuner dans ma chambre. Je m’enquiers alors du fameux tour en bateau, mais comprend qu’il n’aura pas lieu ce matin, mais en début d’après-midi, au mieux. Qu’à cela ne tienne, après la collation, je loue un vélo et me dirige vers le village de Las Coloradas, à 25 kilomètres. Le trajet, à travers le parc national Rio Lagartos, est l’occasion de rencontrer de nombreux orioles, ainsi qu’un superbe northern cardinal, cet oiseau écarlate à l’élégante houpette que j’avais découvert à Huatulco.

Hanoï

En me rapprochant du village, un festival de couleur commence. La mer, dont on sent l’influence caribéenne toute proche, étale une palette magique de bleus, verts, et turquoises.

Siesta Key
Le pont d’Avignon

Au loin, à l’entrée de la saline, de véritables montagnes de sel blanc découpent l’horizon. Enfin, à mon arrivée au village de Las Coloradas, la lagune rose, célébrité des lieux, entourée de sable blanc, détonne drôlement. Il me faut prendre un guide pour « visiter » les lieux, comprenez faire le demi-tour de la lagune…Mais Firmin est très sympathique, et j’en profite pour pratiquer mon espagnol après une journée blanche, hier. Au gré des nuages, la lagune passe d’un mauve profond à un lumineux violet, dans un prodigieux spectacle visuel. Pendant ce temps, Firmin m’explique que la couleur est due à une bactérie, nécessaire dans le processus de collecte du sel.

Cranberry lake
Triptyque
Oasis oasis oasis o

Le site dispose d’une petite tourelle, d’où, grâce à mes jumelles, je peux admirer les dizaines de flamands roses qui batifolent au fond des marais salants. Jamais je n’en ai vu autant ! Sous les rayons du soleil, ils sont d’un rose fuchsia intense. C’est magnifique !

Layers
Guérande
Mud pools

Après ce festin de couleurs, je reprends le chemin de Rio Lagartos, afin de ne pas être en retard pour la sortie en lancha. Pas de risque, puisque finalement le départ sera donné à 15h. Je vais donc lire un moment sur le Malecon, en regardant les pélicans disputer les poissons aux pêcheurs.

L’Iroquoi
Club med
Blue green lagoon

A 15h, on m’annonce que le départ aura lieu à 16h, puis finalement 17h. Ah et aussi qu’il ne s’agira plus d’aller voir les flamands, qui seront déjà couchés, mais les crocodiles. Presque amusé par ce fil rouge, je commence à me dire que le bateau ne partira jamais. Mais à 17h45, une troupe d’ukrainiens arrivent à l’hôtel, et nous partons en mer, juste à temps pour y voir un somptueux coucher de soleil.

Shutter Island
US Postal

S’en suit une longue chasse au crocodile, longtemps infructueuse. De mauvaise langue, je me dis maintenant que nous rentrerons bredouille au village. Mais alors que l’enthousiasme a définitivement fui tout l’équipage, l’un des deux capitaines s’approche de la mangrove, se met à l’eau brusquement, plonge les deux mains dans l’obscurité de la lagune, et en ressort un crocodile ! Certes, le spécimen est un minuscule bébé, qui ne dépasse pas les cinquante centimètres, mais la manœuvre, soudaine, était impressionnante. Le jeune capitaine me tend le petit monstre, sans autre conseil que celui de serrer très légèrement la base de la tête. La pauvre petite bête reste calme. Je suis surpris de la douceur de son ventre ! Même les écailles sur son dos et sa queue sont encore tendres. Une ukrainienne hardie s’empare gentiment de la bête et pose longuement sous le feux des smartphones. Il est temps de laisser le petit croco rejoindre les siens et rassurer sa mère, qui doit rôder, peu amène, dans les parages.

Le baiser du dragon

Il fait maintenant très sombre, et nous pouvons admirer un superbe ciel étoilé sur le chemin du retour. Autre surprise, il y a aussi du plancton bioluminescent dans ces eaux, les étoiles scintillent ainsi en-haut et en-bas !

Je regagne ma chambre, pleinement satisfait du spectacle. Ce tour qui a failli ne pas être s’est révélé surprenant, et une excellente clôture pour cette journée haute en couleur !

Je vous embrasse !

Julien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :